Y a-t-il eu une réelle efficacité des radars ?

Publié le Lundi 9 Décembre 2013

Tags: 

Les radars ont-ils une réelle efficacité ?

D'après une étude sérieuse de l'INSEE, seuls 740 décès auraient épargnés, contrairement à ce qu'a déclaré la Sécurité routière qui, elle, a annoncé 14 000 décès évités. Un écart de taille sépare ces données. Qui dit vrai ?

Ce que dit la sécurité routiière

Pour faire face au mécontentement général lié à la multiplication des radars sur les routes, la Sécurité routière ne cesse de nous seriner que la peur du flash reste la meilleure arme contre les excès de vitesse. Le délégué interministériel Frédéric Péchenard va même jusqu'à affirmer que, grâce aux radars, ce sont 40.000 conducteurs qui ont échapper à la mort ces 10 dernières années.

Les études de l'INSEE

Cependant, l'étude de l'INSEE, réalisée par des chercheurs du Crest (Centre de recherche en économie et statistique) et rendue publique, minimise les bienfaits des radars en expliquant que l'effet dissuasif diminue sensiblement à long terme. D'après eux, leur installation dans les communes n'aurait évité qu'environ 740 décès entre 2003 et 2011. La disparité des données publiées de part et d'autre nuisent donc à la crédibilité du message de la Sécurité routière.

Une réalité différente

Selon un membre de la défense des conducteurs, même si les automobilistes sont devenus plus vigilants, trop de paramètres entrent en jeu pour attribuer la baisse de la mortalité sur les routes à la seule présence des radars. Les conducteurs sachant désormais où ils se situent, ces derniers ont perdu de leur efficacité dissuasive.