Un radar anti-SMS aux Etats-Unis

Publié le Lundi 20 Octobre 2014

Tags: 

Une société américaine vient d’inventer le premier radar qui peut repérer ceux qui textotent au volant, une pratique dangereuse. Mais la commercialisation n’est pas pour tout de suite.

Les radars prochainement à la chasse aux SMS ? ComSonics, une société américaine basée en Virginie, va aider les policiers à attraper les conducteurs qui textotent au volant, une pratique interdite et extrêmement dangereuse.



« Aux Etats-Unis, les dernières études montrent que les risques d'accident sont 23 fois plus élevés lorsqu’on rédige un texto », explique Christophe Ramond, chercheur pour l'association Prévention routière.

En France, un récent sondage montre qu'un tiers des conducteurs français de moins de 25 ans affirment écrire des textos en conduisant et deux tiers en lisent au volant. « Et on sait que cette pratique connaît une véritable explosion au fur et à mesure que la technologie se répand, continue le chercheur. Les conducteurs pensent maîtriser les risques alors que les SMS entraînent une forte distraction manuelle, visuelle et mentale. »

Différencier le conducteur du passager

Le pistolet radar développé en Virginie repère les ondes bien spécifiques envoyées par votre téléphone, d'une longueur et d'une fréquence différentes des ondes émises lors d'un appel téléphonique. Or, téléphoner avec un kit mains libres est autorisé en France. Cette invention pourrait sauver des vies, mais elle ne devrait pas être utilisée avant plusieurs années.

Même si le radar anti-SMS, encore en phase de développement, séduit tant les autorités américaines que la Sécurité routière en France, il reste des obstacles à lever avant qu'il ne soit commercialisé. En effet, l’appareil doit pouvoir différencier, sans erreur, le conducteur du passager avant ou arrière qui peut, lui, envoyer des SMS en toute légalité.

Par ailleurs, les autorités juridiques veulent s'assurer que le pistolet ne permettra pas de lire le contenu des textos et de violer la vie privée de ceux qui les envoient ou les consultent.

AT & T, l'équivalent américain d'Orange, propose un mode « conduite », comme il existe déjà un mode « avion ». En un clic, le téléphone bloque les textos. Une bonne idée qui pourrait inspirer nos opérateurs.