Les chômeurs davantage taxés par les assurances

Publié le Jeudi 25 Octobre 2012

Tags: 

les chômeurs payent davantage pour assurer leur véhicule

Une enquête réalisée par le magazine Autoplus a, semble-t-il, soulevé un lièvre, à savoir que les chômeurs payent davantage pour assurer leur véhicule. En effet, certains assureurs, selon le statut professionnel de l'assuré, se permettent d'augmenter le montant des primes. Selon les enquêteurs, pour des demandes de devis équivalentes avec un même profil (âge, sexe, situation familiale), l'assuré qui aura indiqué être au chômage devra payer plus cher que celui qui est salarié.

Assurance auto plus chère pour les chômeurs

 

Il a été constaté que 11 compagnies d'assurances sur 27 ont ces pratiques. C'est le cas pour Allsecur et Amaguiz. Assurbike est à 28 %. Acommeassure (+17 %), mais aussi Allianz (+10 %), Direct Assurance (+8 %) ou encore SOS Malus (+7 %) sont également pointés du doigt. L'écart peut grimper jusqu'à 180 €, ce qui équivaut à une augmentation de 33 % du prix de l'assurance ! Le magazine Autoplus déplore un véritable « racket organisé ».

Assureur protégé en cas de non-paiement

Certains assureurs justifient ces écarts en expliquant que le surcoût demandé à ses clients au chômage est censé couvrir la compagnie en cas de non-paiement. Un argument plutôt contradictoire, étant donné qu'un chômeur aura assurément plus de difficultés à régler son assurance. D'autre part, ils insistent sur le fait qu'un chômeur se déplace davantage (entretiens d'embauche, temps libre) qu'un salarié et est donc plus exposé aux accidents routiers. Possible, mais Autoplus rappelle que, dans la simulation qui a été faite auprès des assureurs, le kilométrage annoncé avait été le même pour les deux profils...