Griller un feu à vélo peut coûter cher !

Publié le Lundi 15 Octobre 2012

Tags: 

À Toulouse, un père de famille a été abasourdi de recevoir, à son domicile, une convocation à se présenter au tribunal d'instance concernant une infraction au Code de la route.

Puis, il s'est rappelé l'incident survenu au mois de mai, devant l'école de sa fille. En effet, ce jour-là, en l'emmenant à l'école, il a roulé sur le passage piéton pour garer son vélib à la station la plus proche. Des policiers municipaux, en faction dans le quartier, l'ont aussitôt verbalisé pour cet acte imprudent, car sa fille se trouvait sur le cadre du vélo. L'histoire se complique lorsque le cycliste refuse de présenter ses papiers d'identité aux agents. Ces derniers l'ont donc suivi jusqu'à l'accueil de l'établissement scolaire et ont attendu patiemment sa sortie. Il faut savoir que des policiers municipaux ont tout à fait le droit d'effectuer un contrôle d'identité lorsqu'une infraction au code de la route est commise. Le papa malchanceux a finalement été obligé de suivre les agents au commissariat de police nationale du Rempart où il a enfin montré ses papiers. L'envoi d'une convocation a logiquement suivi. « On ne peut pas se payer à la fois le flic et l'indulgence » résume Jean-Pierre Havrin, adjoint au maire de Toulouse chargé de la sécurité. Le contrevenant va devoir plaider sa cause auprès du juge. Il risque néanmoins un PV de 135 € pour franchissement d'un feu rouge.