Distance d'arrêt et distance de sécurité

Publié le Lundi 10 Septembre 2007

1. Temps de réaction

Le temps de réaction est le temps qui s'écoule entre la découverte d'un obstacle et la réaction du conducteur.

1. Oeil / oreille = événement

2. Cerveau = réception, analyse, transmission de l'ordre

3. Pied ou man = action (ex. freinage)

La durée du temps de réaction est de :

  • 1 seconde si on est en reposé, frais et dispos
  • 2 secondes si on est fatigué, si on a conduit plus de deux heures sans s'arrêter, si on cumule une dette de sommeil (ex : fatigue de la semaine au lycée + nuit blanche en discothèque le week-end)
  • 2 à 3 secondes si on a consommé de l'alcool ou fumé un ou deux joints de cannabis

Durant ce temps de réaction, le véhicule continue de rouler toujours à la même vitesse.

  • à 50 km/h, il parcourt 14 mètres environ en une seconde,
  • à 90 km/h, il parcourt 25 mètres en une seconde,
  • à 110 km/h, il parcourt 31 mètres en une seconde,
  • à 130 km/h, il parcourt 36 mètres en une seconde.

Il est par ailleurs facile de calculer approximativement la distance parcourue en une seconde, en multipliant le chiffre des dizaines de la vitesse par 3, ce qui donne les résultats suivants :

  • à 50 km/h, 5 x 3 = 15 mètres/seconde,
  • à 90 km/h, 9 x 3 = 27 mètres/seconde,
  • à 130 km/h, 13 x 3 = 39 mètres/seconde.

2. Distance de freinage

A l'issue du temps de réaction, commence la distance de freinage.

Elle est fonction :

  • de la vitesse
  • de l'état du véhicule (système de freinage, pneumatiques, suspension...)
  • de l'état de la route (revêtement...)
  • de la pente
  • du coefficient d'adhérence de la chaussée (temps sec, humidité, pluie battante, neige ou verglas...)

La vitesse est proportionnelle au carré de la vitesse : quand la vitesse double, la distance de freinage est multipliée par 4.

Sur route mouillée, la distance de freinage est multipliée par 2.

3. Distance d'arrêt

Elle est égale à la distance parcourue pendant le temps de réaction + la distance de freinage

Pour les vitesses moyennes, la distance d'arrêt peut se calculer facilement, en multipliant par lui-même le chiffre des dizaines de la vitesse.

Exemple :

  • à 50 km/h : 5 x 5 = 25 mètres
  • à 90 km/h : 9 x 9 = 81 mètres

Cette règle ne s'applique pas pour les vitesses inférieures à 50 et supérieures à 100 km/h.

Ces chiffres doivent être multipliés par 1,5 sur route mouillée.

Prenons l'exemple d'un conducteur qui roule à 60 au lieu de 50 km/h en agglomération

A 60 km/h, la distance d'arrêt est de : 6 x 6 = 36 mètres.

Ainsi, en roulant à 60 km/h en ville au lieu de 50 km/h, il faudra 11 mètres de distance d'arrêt supplémentaire ; ces 11 mètres font toute la différence entre un choc évité de justesse et un piéton heurté à 40 km/h. Un piéton heurté à 40 km/h par une voiture a 30% de risques d'être tué.

4. Distance de sécurité

Elle correspond à la distance parcourue par le véhicule pendant au moins deux secondes.

Pour la calculer approximativement, il suffit de multiplier le chiffre des dizaines de la vitesse par 6 :

  • à 50 km/h, 5 x 6 = 30 mètres par rapport au véhicule qui précède,
  • à 90 km/h, 9 x 6 = 54 mètres, par rapport au véhicule qui précède,
  • à 110 km/h, 11 x 6 = 66 mètres, par rapport au véhicule qui précède,
  • à 130 km/h, 13 x 6 = 78 mètres. par rapport au véhicule qui précède.

Sur la route, le conducteur doit toujours maintenir une distance de sécurité suffisante par rapport au véhicule qui le précède, afin d'éviter toute collision. Cette distance est d'autant plus grande que la vitesse est plus élevée.

Sur autoroute, il faut laisser impérativement 2 lignes de la bande d'arrêt d'urgence derrière le véhicule qui précède, soit environ 90 mètres.

38 m (ligne) + 14 m (espace) + 38 m (ligne) = 90 mètres

Hors agglomération, lorsque des véhicules ou ensembles de véhicules de plus de 3,5 tonnes ou plus de 7 mètres de long (ex : véhicules tractant une caravane) se suivent à la même vitesse, la distance de sécurité qu'ils doivent respecter est d'au moins 50 mètres.

Lorsque dans un tunnel, un panneau impose un intervalle minimum de sécurité ((B17), cette distance doit être respectée en circulation comme à l'arrêt.

Textes officiels du code de la route

Distances de sécurité : Articles L412-2 et R412-2->article20